Scravic

Nouvelles maritimes glanées çà et là

Cultures marines

http://www.dailymotion.com/video/k34AkrLMezt1oJ8txW

Le métier d’ostréiculteur

Les conchyliculteurs élèvent des coquillages, essentiellement des huîtres, des moules, et des palourdes, dans des sites de production répartis sur tout le littoral français.

Véritables éleveurs marins, ils peuvent exercer leur activité en mer, en site constamment immergé, en site découvrant à chaque marée, ou encore à terre en bassins naturels : marais et claires. De la production à la commercialisation, de l’élevage des coquillages à celui des poissons marins et de l’élevage traditionnel en mer ou à terre à la production en laboratoire, le secteur des cultures marines offre un éventail de métiers exigeant des qualifications de plus en plus « pointues ».

L’Activité

L’activité, exercée essentiellement en plein air, est caractérisée par un rythme saisonnier selon les cycles biologiques des espèces élevées et les habitudes des consommateurs. Différents types d’entreprises existent. Certaines intègrent la totalité de la filière depuis le captage des larves jusqu’à la vente de produits consommables. D’autres sont spécialisées dans une seule étape du processus : écloserie, captage, élevage, affinage ou commercialisation.

Dans une même exploitation, il existe différents niveaux de responsabilité, depuis l’ouvrier conchylicole qui exerce des activités de conduite et d’exécution de l’ensemble des tâches liées à la production (soins, nourrissage, élevage), et au conditionnement des espèces marines ainsi qu’à l’entretien des machines jusqu’au chef d’exploitation responsable de la conduite et de la gestion de l’ensemble de l’entreprise.

Les conditions de travail

Les productions des cultures marines nécessitent des activités physiques intenses tout au long de l’année. Les horaires de travail sont très variables, que ce soit pour l’élevage des espèces ou pour leur commercialisation.

Le salaire
La convention collective des employés conchylicoles prévoit une rémunération pour chaque niveau de responsabilité dans l’entreprise, depuis l’ouvrier de manutention au SMIC jusqu’au au cadre d’entreprise dont le salaire est souvent très élevé et peut varier beaucoup d’une année sur l’autre : de 15 245 à 45 730 euros bruts par an.

L’emploi

 

20 100 personnes (19 300 conchyliculteurs) dont 9 000 à temps plein travaillent sur les exploitations conchylicoles.

On dénombre 52 900 concessions sur le domaine public maritime, représentant 18 100 hectares et 1 530 km de lignes de bouchots. Il y a également 5.650 parcelles sur domaine privé d’une superficie de 2 700 hectares. On compte environ 3 790 entreprises ayant une activité de production et de commercialisation.

La production

187 600 tonnes dont 115 300 tonnes d’huîtres creuses et plates, 68 700 tonnes de moules et 3 600 tonnes d’autres coquillages ont été produites en 2005, pour une valeur de 360 millions d’euros.

La formation

Suivant le niveau de formation suivie et les spécialités choisies, les fonctions exercées seront celles d’un technicien de la production ou celle d’un technico-commercial. Les formations sont dispensées dans les lycées professionnels maritimes et dans des centres agréés par le ministère chargé de la mer : CAPM de conchyliculture (FI), BEPM de cultures marines (FI), BAC pro cultures marines (FI), certificat d’aptitude à la conduite des moteurs des navires conchylicoles (FC), formation complémentaire en cultures marines (240 heures) (FC), stage de préparation au brevet professionnel agricole et maritime – option productions aquacoles par unités capitalisables (FC).

* (FI) : formation initiale, (FC) : formation continue

Programmes d’enseignement

  • identification et analyse des caractéristiques des milieux d’élevage (écologie marine littorale),
  • organisation et réalisation des opérations nécessaires à l’obtention des produits d’élevage (biologie, zootechnie),
  • utilisation et maintenance des embarcations, des matériels terrestres et des équipements nécessaires à la production (navigation, conduite, mécanique, électricité, atelier),
  • définition d’une stratégie et conduite de l’entreprise (comptabilité, gestion, commerce).

Important : conditions d’aptitude physique

Source : MEEDDAT Mer


Réponses desactivées.

Kasskou le petit krill |
uneaura4etoiles |
Fanatique d'esprit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | New EVENING Newcastle CHRON...
| Archives Montségur 09
| Paroles de Soie